Ulysse

Text

PROJECT / PROJET : Private family house renovation I Collaboration Alice Escalier
SURFACE : 120 m²
BUDGET : 250 000 €
SITE : Tournai / Belgique
DELIVERY / LIVRAISON : On Going
CONTRACTOR : /
ENGINEER : Arens Ingénieurs

Le projet consiste en l’extension d’une ferme wallonne. Le volume, simple parallèlipipède rectangle à toit en pente, s’implante sur un long terrain qu’il coupe en deux dans la largeur afin de laisser sur son côté un espace extérieur. Cet aménagement induit des proportions réduites à la fois à l’intérieur où il est difficile d’aménager des espaces de vie ainsi qu’à l’extérieur où l’espace était utilisé, à l’origine, plutôt comme zone de déchargement que cour ou jardin. Un volume a été ajouté dans l’alignement de la façade existante afin d’amplifier l’effet de perspective vers la profondeur du terrain et de conserver l’implantation d’origine, témoin du passé rural wallon. Les pièces de vie sont alors en contact direct avec le jardin grâce aux grandes ouvertures créées entre les colonnes qui grâce à leur forme rectangulaire et leur mise en oeuvre en béton répondent à la massivité des épais murs de briques existants. Une deuxième extension sur rue, accueillant 2 nouvelles chambres, réplique la volumétrie à toit en pente du bâtiment existant. Néanmoins, son traitement par un volume massif sans fenêtres en lévitation, lui confère un degré d’abstracion qui rend ambigue la lecture usuelle de la morphologie d’une ferme traditionnelle.

This project consists in the extension of a Walloon farm. The volume, a simple rectangular shape with sloping roofs, is built on a long plot which it divides into two so as to leave on its side an external space. This arrangement induces reduced proportions inside, where it is difficult to create living spaces, as well as outside, where the space used to be more of an offloading area than a garden or courtyard. A volume was adjoined in the alignment of the existing façade so as to amplify the perspective towards the depth of the plot and thereby keep the original design, which is testimony to the Walloon past. The living rooms are then in direct contact with the garden thanks to large openings created between the columns which, due to their rectangular shape and their concrete structure, correspond to the massiveness of the sturdy existing brick walls. A second street side extension, containing two new bedrooms, replicates the volume with sloping roofs of the existing building. Nevertheless, its treatment as a massive volume without levitating windows confers a degree of abstraction to it, rendering ambiguous its usual interpretation as the morphology of a traditional farm.